Les différentes soudures de l'inox

Comment souder l'inox ?

Il existe plusieurs façons de souder l'inox, certaines étant plus facilement accessibles que d'autres. Que vous soyez un particulier ou un professionnel, vous pouvez souder vous-même vos pièces en inox. À vous de trouver la solution la plus adaptée en fonction des pièces à souder ou de l'épaisseur du tube.

Réaliser une soudure avec une colle inox

La méthode la plus simple est d'utiliser de la colle INOXKIT, qui réalise une soudure à froid. C'est celle utiliser dans la réalisation de garde-corps en kit, tant sa résistance est inébranlable. Elle est utilisée pour coller les poteaux avec les platines ou encore les supports de main courante entre eux. C'est une colle liquide qui agit et durcit en l'absence d'oxygène. Elle s'utilise uniquement avec des pièces en inox. Avec un temps de prise de quelques minutes et un temps de séchage total de 24h, elle est une façon simple et efficace de souder l'inox, et ne demande aucun appareil ou équipement complémentaire. C'est donc une méthode qui peut être réalisée par tous, en plus d'être économique.

Différentes techniques de soudage

Parmi les différentes techniques de soudage existante, il convient de choisir la plus adaptée à vos besoins. Les plus connues étant les soudures TIG et MIG. Elles requièrent tout de même d'un savoir-faire particulier et un équipement assez onéreux ainsi qu'une protection de sécurité adaptée.

Soudure TIG

La méthode la plus recommandée pour souder l'inox est d'utiliser un poste à souder TIG, Tungsten Inert Gas. Il s'agit d'un procédé à l'arc électrique avec torche qui fait fondre la matière et demande tout de même une bonne dextérité et quelques précautions niveau sécurité. La soudure TIG possède une très bonne qualité de cordon de soudure, ce qui apporte un résultat plus propre et précis. De plus c'est une méthode qui ne produit ni fumée (ou très peu) ni résidu et qui a l'avantage de pouvoir être utilisée avec tous types de matériaux.

La soudure TIG fonctionne au gaz et peut souder une large gamme d'épaisseur. Elle fonctionne avec un gaz inerte qui s'actionne à partir d'une gâchette. Selon les modèles de poste, des pédales sont présentes pour gérer l'intensité, ce qui la rend encore plus maniable et pratique. Il est préférable d'opter pour un métal d'apport en inox pour le bain de fusion lorsque vous soudez des pièces en inox. Cependant, c'est une méthode qui demande un apport important d'énergie.

Soudure MIG

Réalisée avec des fils inox (pour éviter tout risque de corrosion), la soudure MIG, Metal Inert Gaz,  automatique ou semi-automatique est un procédé au gaz également. C'est la technique la plus utilisée. Elle offre les mêmes résultats que la soudure précédente mais se différencie par son procédé plus rapide que la TIG, ce qui a pour résultat d'améliorer la rentabilité. Cette vitesse peut aussi créer un risque de collage. Un dépôt de métal est également constaté lors d'une soudure MIG.

Dans tous les cas, la soudure de l'inox est à manier avec soins et demande une bonne technicité. Selon la méthode utilisée, il peut être préférable de passer par un professionnel.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type