Rambarde, garde-corps et garde-fou : Mais quelle est la différence ?

Rambarde, garde-corps et garde-fou : Mais quelle est la différence ?

Si ces termes vous paraissent familiers, vous les utilisez peut-être à tort, sans en connaître réellement la définition. Bien qu'ils soient sémantiquement proches, la rambarde, le garde-corps et le garde-fou ne sont pas tout à fait identiques. Faire un point sur ce jargon s'impose donc ! Les origines de ces appellations n'avaient, à l'époque, pas la même signification, et pas la même étymologie. Les années passent et les définitions des rambardes, des garde-corps et des garde-fous deviennent de plus en plus similaires, jusqu'à devenir quasiment identique. Aujourd'hui, dans le langage universel, les trois désignations sont synonymes.

Qu'est-ce qu'une rambarde ?

Le terme rambarde possède une étymologie bien différente de ce que vous imaginiez. Au Moyen-âge, la rambarde représentait une plateforme pour les combattants en temps de guerre, sous forme de construction élevée sur des navires (galères). Avec le temps, elle était considérée comme la barrière délimitant la passerelle (ou gaillard) ou le pont supérieur. Aujourd'hui, le terme rambarde désigne un garde-corps, qui a donc pour rôle de délimiter et protéger de la chute.

La définition d'un garde-fou

Autre synonyme du garde-corps : le garde-fou. Il est défini comme étant un parapet (petit tas de terre ou de pierre permettant aux soldats à l'abri) ou une barrière que l'on met sur une terrasse ou un fossé pour éviter de tomber. À l'époque, le garde-fou, appelé gardefol, désignait un mur d'appui. En automobile, le garde-fou peut aussi représenter les glissières de sécurité métallique que l'on retrouve sur les routes.

Qu'est-ce qu'un garde-corps ?

À son origine, au moyen-âge, un garde-corps représentait un habit de protection portait par les soldats qui protégeait le ventre. Il était une protection indispensable avant d'affronter un combat. Dans le monde de la marine, un garde-corps permettait de délimiter le pont d'un navire. C'est aussi pour cette raison qu'il est souvent associé à l'accastillage des bateaux.

Pour résumer, chacun de ces appellations possèdent des origines et étymologies différentes, mais ont aujourd'hui la même définition. Communément, une rambarde, un garde-corps et un garde-fou désignent une barrière visant à protéger de la chute accidentelle.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type