Rampe d'escalier, quand est-elle obligatoire ?

Une rampe d'escalier est-ce obligatoire ?

Nous parlons souvent des normes des garde-corps mais pas assez de celles qui concernent les rampes d'escalier et mains courantes. Ainsi, beaucoup se pose la question à savoir quand est-elle obligatoire et quelles sont les règles à respecter. En habitation privée ou en ERP, les obligations ne sont pas identiques, et c'est pourquoi nous allons voir, pour chacun d'entre eux, le détail des normes à respecter. Inoxkit vous propose des rampes d'escalier en inox ou en bois qui répondent à tous les critères d'exigences.

                  Les normes des mains courantes en habitation privée

Dans une habitation privée, les normes n'imposent pas la présence d'une rampe d'escalier (main courante), mais la recommandent fortement. Ne serait-ce que par simple précaution ou par acquis de conscience, installer une main courante est un véritable gain de sécurité. De plus, elle facilite grandement la descente et montée de l'escalier. En représentant un appui confortable, elle va permettre de rendre plus agréable la traversée pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. Cependant, si votre escalier est compris entre des parois continues, qu'elles soient pleines ou ajournée, alors une rampe indépendante doit être présente, pour faciliter la circulation.

En tant que propriétaire, si vous désirez louer votre bien à des particuliers, alors vous devez prendre compte le décret n°2002-120, qui indique que vous vous devez de proposer un logement décent et sécurisé, comprenant des dispositifs de retenue des personnes. C'est pourquoi, à ce moment-là, il convient obligatoirement d'installer une rampe murale dans votre escalier. Dans tous les cas, elle doit être installée à une hauteur comprise entre 80 centimètres et 1 mètre du nez de marche.

                  Les réglementations des rampes escalier pour un ERP

Pour un Etablissement Recevant du Public, la norme NFP01-012 impose plusieurs critères à respecter. Une rampe d'escalier est obligatoire dans un ERP, de part et d'autre de l'escalier, qu'importe sa taille.

Tout d'abord, commençons par la hauteur à laquelle la rampe d'escalier doit être située. Elle doit être comprise entre 80 centimètres et 1 mètre du nez de marche. De plus, elle doit être prolongée de minimum 30 centimètres ou de la longueur d'une marche de part et d'autre de l'escalier et horizontalement par rapport au sol. Ce prolongement est obligatoire et facilite la circulation des personnes en difficulté. 

La main courante doit par ailleurs être rigide et continue et facile à prendre en main. Un diamètre de 42.4 mm est idéal pour répondre à ce critère. De plus, sa couleur doit être en contraste avec la paroi, ou être éclairée, afin d'être bien visible. D'ailleurs, l'espace entre la rampe d'escalier et le mur doit être de 40 mm, ou de 60 mm si celui-ci est texturé ou rugueux. Pour connaître les réglementations plus en profondeur, vous pouvez consulter la page norme main courante et rampe d'escalier.

Tous ces critères doivent impérativement être respectés afin d'éviter les problèmes en cas d'accidents ou de contrôle. Les conséquences juridiques risques d'êtres très importantes, même avec une bonne assurance et aucun établissement n'aimerait s'imposer cela ! Donc pour éviter de payer très cher après, autant respecter les règles dès à présent.

Maintenant, vous n'avez plus qu'à faire votre 

   ou   

main-courante-3d

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type